Des textes anciens, datant de 2700 av. J.-C., attestent de l'utilisation du cannabis à des fins récréatives, religieuses et médicinales. Mais une relation curieuse s'est établie au cours de l'histoire entre le cannabis et la musique.

Les consommateurs de cannabis peuvent ressentir ce sentiment de plaisir que procure la musique lorsque le THC est présent dans le corps. Il existe une synergie particulière avec ce type de stimulus qui rend les chansons encore plus agréables. Dans cet article, nous allons nous pencher sur le lien historique entre la musique et le cannabis.

Rituels anciens :

Nous savons avec certitude que le cannabis est utilisé dans des rituels et des cérémonies depuis des milliers d'années. Les cultures indigènes du monde entier ont intégré la plante dans leurs pratiques spirituelles, utilisant ses propriétés pour améliorer la méditation, induire des états de transe et faciliter les liens communautaires. La musique jouait un rôle crucial dans ces rituels, servant de vaisseau pour guider les participants à travers des expériences transcendantes ou les unir dans un rythme et une fréquence synergiques.

Cannabis et jazz :

Au début du 20e siècle, le cannabis a fait son entrée sur la scène du jazz. Pour un genre musical caractérisé par l'improvisation et le besoin d'une créativité constante, les effets du THC semblent idéaux. Des artistes tels que Louis Armstrong et Duke Ellington étaient connus pour utiliser le cannabis afin d'améliorer leurs performances.

L'ère psychédélique :

Les années 1960 ont été célèbres pour les mouvements rebelles des hippies et la musique psychédélique. Un grand nombre de ces créations artistiques ont été facilitées par la consommation de cannabis (entre autres). Des musiciens comme les Beatles, Jimi Hendrix et Bob Dylan considéraient ouvertement l'herbe comme une source d'inspiration et un symbole de rébellion.

Reggae :

La musique reggae, née en Jamaïque dans les années 1960, est étroitement liée à la marijuana et à la culture rastafari. Les rastafariens considèrent la plante, qu'ils appellent "ganja", comme une herbe sacrée et un moyen d'accéder à l'illumination spirituelle. Des artistes comme Bob Marley sont devenus des icônes internationales, diffusant des messages de justice sociale, de spiritualité et de défense du cannabis à travers leur musique.

Hip-Hop et cannabis :

À la fin du XXe siècle, le cannabis a été associé à la culture hip-hop. Snoop Dogg, Cypress Hill, Dr. Dre et d'autres l'ont intégré à leur processus créatif et au contenu de leurs paroles. L'ambiance décontractée et les thèmes introspectifs souvent associés au hip-hop reflètent l'influence de la marijuana sur ce genre.

Conclusion :

La connexion émotionnelle qu'un artiste ou un spectateur peut avoir avec la musique étant renforcée par les effets du THC, le lien créé entre le cannabis et la musique est devenu indéniable. Parfois, nous avons besoin d'une interaction sociale lorsque nous consommons du cannabis, et c'est pourquoi nous nous rendons dans nos dispensaires et nos clubs d'herbe pour fumer en compagnie d'autres consommateurs ; mais d'autres fois, tout ce que nous voulons, c'est un moment de tranquillité, seul avec notre album préféré. Et cela peut être tout aussi agréable que les autres expériences.

Laisser un commentaire

livres sur zlibrary
fr_FRFR