Le changement climatique est un phénomène préoccupant auquel il faut s'attaquer d'urgence. L'un des moyens d'enrayer les phénomènes météorologiques extrêmes et la perte de biodiversité à venir pourrait consister à cultiver certaines espèces de plantes capables d'éliminer le dioxyde de carbone de l'atmosphère. Le cannabis, une plante qui accompagne l'humanité depuis plus de 5 000 ans, pourrait être un bon candidat à cet effet.

Qu'est-ce que le changement climatique ?

L'accumulation excessive de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, due aux activités humaines telles que la combustion de combustibles fossiles et la déforestation, retient la chaleur du soleil et augmente la température de la Terre, ce qui entraîne un effet appelé effet de serre et, par conséquent, un réchauffement de la planète. Ce réchauffement perturbe les écosystèmes, provoque des catastrophes naturelles, menace des espèces animales et végétales, fait monter le niveau des mers et présente des risques pour la santé humaine, la sécurité alimentaire et les ressources en eau.

Comment les plantes peuvent-elles freiner le changement climatique ?

Grâce à la photosynthèse, les plantes absorbent le dioxyde de carbone de l'atmosphère, stockent le carbone dans leur biomasse et leur sol et libèrent de l'oxygène. L'augmentation du nombre d'arbres et de plantes grâce aux efforts de reboisement et de boisement renforce ce processus appelé piégeage du carbone et réduit les niveaux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère.

Comment le cannabis peut-il aider ?

  1. Croissance rapide. 

Le cannabis est connu pour sa croissance relativement rapide par rapport à d'autres espèces de plantes. Son taux de croissance peut varier en fonction de divers facteurs tels que la génétique, les pratiques de culture et les conditions environnementales, mais dans l'ensemble, une croissance plus rapide signifie que la plante a le potentiel d'absorber le dioxyde de carbone de l'atmosphère à un taux plus élevé au cours de sa phase de croissance active.

  1. Pratiques agricoles durables

Un autre avantage environnemental de la culture du cannabis réside dans son potentiel à promouvoir des pratiques agricoles durables. Avec la demande croissante de produits biologiques et respectueux de l'environnement, la culture du cannabis offre l'opportunité d'adopter des approches écologiques. Les méthodes de culture biologique du cannabis évitent les engrais synthétiques et les pesticides nocifs, réduisant ainsi les rejets de polluants dans l'environnement. En outre, les pratiques de culture durable, telles que les plantations associées et les techniques de conservation de l'eau, permettent de réduire encore davantage l'empreinte écologique de la production de cannabis.

  1. Alternative aux industries à forte intensité de ressources

Le cannabis peut également servir de substitut aux industries à forte intensité de ressources qui contribuent au changement climatique. Par exemple, le chanvre, une variété de cannabis, offre une alternative écologique à la production textile traditionnelle. Les fibres de chanvre sont solides et polyvalentes, et nécessitent moins de produits chimiques et d'eau que le coton. En adoptant des textiles à base de chanvre, nous pouvons réduire la déforestation, la consommation d'eau et l'utilisation de pesticides.

  1. Intégration des énergies renouvelables

L'industrie du cannabis a montré des signes prometteurs d'adoption des sources d'énergie renouvelables. La culture du cannabis en intérieur repose souvent sur un éclairage artificiel et des systèmes de contrôle du climat, ce qui entraîne une importante consommation d'énergie. Toutefois, de nombreuses entreprises de cannabis avant-gardistes adoptent désormais des technologies solaires, éoliennes et autres énergies renouvelables pour alimenter leurs opérations. En réduisant leur empreinte carbone et leur dépendance à l'égard des combustibles fossiles, ces initiatives contribuent à atténuer le changement climatique tout en favorisant la transition vers un avenir énergétique durable.

Le potentiel de la culture de la marijuana est considérable. Malheureusement, la plupart des pays du monde interdisent encore la commercialisation de cette plante. Ici, à Barcelone, bien que nous ayons la possibilité de consommer du cannabis légal dans l'intimité de nos maisons ou dans des dispensaires et des clubs d'herbe, la culture à grande échelle du cannabis n'est pas légale et il appartient à chaque individu de cultiver sa propre plante. 

Conclusion

Pour lutter efficacement contre le changement climatique, il faut que l'ensemble de la société change d'avis et que les entreprises commencent à agir en conséquence. Il faut réduire l'empreinte carbone et prendre des mesures sérieuses de reboisement, ne serait-ce que pour retarder le réchauffement de la planète. Alors que beaucoup craignent que nous ayons déjà dépassé le point de non-retour, il est bon de savoir que, chaque année, de plus en plus d'entreprises s'engagent à réduire leurs émissions de gaz et à exercer leurs activités de manière plus durable.

 

Laisser un commentaire

livres sur zlibrary
fr_FRFR